Étienne Tshisekedi tient son premier discours à Kinshasa

Étienne Tshisekedi dans la peau de chef de l'opposition, appelle à l'organisation des élections en 2016 et au départ de Joseph Kabila au 20 décembre. Il l'a dit dans un meeting tenu le 31 juillet à Kinshasa.
Pas de dialogue sans libération des prisonniers politiques", annonce Étienne Tshisekedi. En clair, il sous-entend ainsi que jusque-là que Joseph Kabila n'a pas libéré les prisonniers politiques attendus.
Le chef de l'UDPS (Union pour la démocratie et le progrès social) et du Rassemblement de l'opposition endosse son costume de chef de l'opposition. Étienne Tshisekedi fait fi des difficultés de tenir les délais constitutionnels pour la tenue de la presidentielle.

A la CENI, institution chargée d'organiser les élections, Tshisekedi lance une mise en rde : ne pas organiser les élections dans le délais est une haute trahison, lance-t-il.
Le chef du Rassemblement invite en outre, la population à se prendre en charge en vue d'assurer l'alternance du pouvoir. Il a aussi denoncé les souffrances des populations de l'est, demandant une minute de silence, et rappelé qu'il a été le vainqueur de la presidentielle de 2011.