Avenir du journalisme : il n'y a pas que le web

Le web avenir du journalisme, c’est de plus en plus présent dans les discussions entre penseurs et professionnels des médias. Certains le veulent comme le seul avenir du journalisme.
Représentation du web journalisme. Source: http://blog.jeremiepoiroux.com/
Internet bouscule quasiment tous les secteurs de ma vie qu’il parcourt, le journalisme n’y échappe pas. Difficile de ne pas compter avec lui aujourd’hui. Et cette importance ira croissant, on ne sait jusqu’où.

Ce texte, je l’ai proposé sur un forum dans le cadre d’un MOOC (cours massif en ligne) donné par Rue89. La question de départ était : « le web est-il le seul avenir du journalisme ? »

Il n’y a pas que le web
Le web, en empruntant la métaphore d’une religion, est comme une église, une mosquée, etc. Très
important. Mais pour aller à Dieu, il n’y a pas que l’église, etc. De la même manière, le web permet d’atteindre des publics de plus en plus croissants. Mais il n’y a pas que le web ! Je ne vois pas RFI, France 24, BBC fermer leurs supports traditionnels, massifs en plus, pour ne se consacrer que sur internet parce que c’est « le seul » avenir du journalisme.
C’est un pari : malgré son succès, le web ne battra pas la radio, aujourd’hui écoutée sur mobile, par presque tout le monde, dans "toutes" les langues ou presque même quand le dernier village de RDC aura été connecté. Encore faudra-il que tout le monde soit instruit pour oser approcher le web à ce jour tyran, prohibitif et sectaire (je veux dire qui exclut) !
Un avenir du journalisme
Les grands médias du monde émettent ou diffusent désormais sur le web. Certains ont bâti entièrement leur système économique sur le web et sont devenus depuis, des références.
Le web pas vraiment indépendant
Le web un avenir (pas l’avenir) du journalisme, parce que les supports traditionnels, peut-être les plus massifs (radio et Tv) continuent d’exister. C’est dire que son contenu informatif est si riche parce radio, tv et journaux le nourrissent de leurs productions. Deux raisons pour soutenir cette dépendance du web des médias traditionnels :
  • A ce jour, les médias 100% web, opérant sur internet, sont peu nombreux pour parler d’un journalisme entièrement consacré au web. Qu’ils coupent, on verra de quoi internet est capable !
  • Le web pour regarder un film, une tv ou une radio ou lire une info, … ne fait pas plus confortable que se vautrer dans son fauteuil, toute position permise, pour regarder la Tv ou écouter la radio !