Sit-in des employés nationaux de la Monusco à Lubumbashi

Cent vingt-sixemployés de la Mission des Nations-Unies en République démocratique du Congo
devront quitter leurs postes au 30 juin 2015. La nouvelle ne réjouit pas les
employés qui ont observé un sit-in devant le siège de la Monusco. Ils
s’insurgent contre une sortie sans indemnité.

Des employés de la Monusco en sit-in à Lubumbashi, 03 juin 2015
Ce mercredi, les agents nationaux de la Monusco se
sont tenus devant le quartier général de la mission de l’ONU en RDC qui les
emploie, sans travailler. « Si le Conseil de sécurité de la Monusco ne revoit pas sa décision de réduire les effectifs du personnel sans se prononcer sur la paie
des indemnités de sortie comme stipule le règlement intérieur »
, alors
le sit-in va se poursuivre, a expliqué un agent.
Le sit-in devrait aller jusqu’à vendredi 05 juin. Sont
concernés par cette sortie de 126 personnes, des employés internationaux et
nationaux. Ceux-ci 
ont manifesté le 27 mai au quartier général de la Monusco à Kinshasa, avec
les mêmes revendications déposées à Martin Kobler, le chef de la Monusco.
Sans trop commenter ce qui va réellement arriver, un
responsable de la Monusco expliquait déjà une semaine avant, qu’il s’agit d’une
stratégie visant à reconfigurer la mission onusienne en RDC. Le 4 mars 2010,
les employés nationaux avaient manifesté encore, à Kinshasa notamment, pour
dénoncer 
« un mauvais traitement salarial ».