DU COURANT ELECTRIQUE A KAPANGA



La centrale hydroélectrique sur la rivière PUSHISH. Musumba. source:elkap.org
45.000 habitants de Musumba, Ntita et Kapanga, à Kapanga, bientôt  desservis en énergie électrique. D’après le rapport 2013 de SOFIA (le bureau Salvatorien d’Aide Internationale, Salvatorian Office for International Aid), ce projet est entré dans sa phase finale en 2014. L’ambition de le la commission Européenne et des Salvatoriens qui ont largement influencé sa réalisation à près de 95%, et du gouvernement provincial du Katanga, est de booster le développement social et économique des paysans.
Le projet ELKAP, ELectricité pour KAPanga, est une initiative de l’ASBL ELKAP qui regroupe en son sein trois partenaires principaux : la Société du Divin Sauveur (la congrégation religieuse catholique des Salvatoriens), la Commission européenne et le gouvernement provincial du Katanga. Au déclenchement du projet, un prêtre, Père Jacques HENKENS, salvatorien d’origine belge. Ordonné prêtre peu après l’indépendance de la RDC par Monseigneur Floribert SONGA SONGA (il est un de ses premiers prêtres qu’il ordonne comme nouvel évêque de Kolwezi), il a passé le gros de sa vie de missionnaire à Kapanga, après un bref séjour à Kolwezi et à Sandoa. Il est en réalité, blanc de peau, mais Lunda d’esprit et de cœur ! Il bâtit des écoles, et surtout, deux turbines qui alimentent le couvent de Ntita et la Ferme RANDU à mis parcours sur le chemin Kalamba-Sandoa.

 

Lire à ce sujet : LE TERRITOIRE DE KAPANGA, UN DON DES MISSIONNAIRES


L’UE au secours de Kapanga !
L'UE est le partenaire principal d'ELKAP. Source: elkap.org
Ces deux expériences ont séduit les partenaires extérieurs, gouvernement provincial du Katanga avec l’appui manifeste du ministre Edmond MBAZ, un fils de Kapanga, et surtout la Commission européenne qui reste le partenaire principal avec des apports estimés à près de 95%, les 5 autres revenants au gouvernement provincial du Katanga. Cela est attesté par un habitant de Kapanga qui a participé aux réunions d’évaluation. Le financement s’est arrêté, l’UE considérant au 30 avril 2014 dernier, que le projet est arrivé à terme.
Ce n’est pas une première intervention pour l’intérêt public qu’apportent les missionnaires et, ici, les salvatoriens, dans ce territoire. Le frère Henri SAMWAN, a construit plusieurs ponts sur les rivières RIZ, NKALANY, KASAMWEJ et d’autres sur les axes Kalamba Sandoa, Musumba Kalamba, etc. Cela avait valu au religieux le titre de SAMWAN, le cousin, frère de Mwant YAV.
La chute de RUSHISH à Kapanga. Source: elkap.org
A terme, Électricité pour Kapanga devrait stimuler du développement économique et social dans ce territoire des plus enclavés du Katanga et à vocation essentiellement agricole. 45.000 habitants sont stimulés d’accéder pour la première fois, massivement à l’énergie électrique. Il faut dire que les pylônes de transport de l’électricité de la SNEL s’arrêtent à Kasaji, à un peu plus de 400 km, au sud est de Kapanga. Il s’agit, selon le vœu des sponsors et initiateurs du projet, d’arriver à réduire la pauvreté par un accès à l’énergie renouvelable.
Une centrale hydroélectrique d’une capacité de 250 kW est à terme, et un réseau de distribution quasiment prêt. En 2013, 354.212 euros ont été subsidiés sur 1.404.267 Euros du coût total du projet.