SNEL-RDC : « LES AMPOULES A INCANDESCENCE POUR AMELIORER LA DESSERTE »



5 ampoule à incandescence = 1 de 100 w. Photo M3 Didier, 2014.
L’utilisation désordonnée de l’électricité est en partie à l’origine de la mauvaise qualité du courant électrique à Lubumbashi. Ce samedi, les équipes de la Société nationale de l’électricité étaient dans la commune populaire de Kenya en vue de sensibiliser les consommateurs sur une nouvelle possibilité de diminuer les gaspillages : l’usage des ampoules à incandescence. Celles-ci consomment cinq fois moins qu’une ampoule ordinaire qui consomme, elle, 100 watts.
Des agents de la SNEL devant une cabine. Photo M3 Didier, 2014.
Le choix de la commune Kenya est significatif. Celle-ci représente une forte densité de la population. Chaque ménage, y compris des maisons de négoce, désirant s’alimenter en énergie électrique, plusieurs procèdent à des raccordements frauduleux. Et avec le système de logements de fortune, une parcelle peut loger jusqu’à quatre familles. Il s’en suit que la tension électrique prévue pour 1000 personnes sert à une population 4 ou cinq fois plus, les machines de la SNEL sont débordées, les infrastructures y comprises.
L’arrivée sur le marché lushois des ampoules à incandescences de 20w permet de réduire les pertes en électricité et capitaliser ainsi le gain en termes de puissance électrique affectable à d’autres quartiers ; une ampoule à incandescente consommant cinq fois moins qu’une ampoule ordinaire.
Ampoules pas du tout économiques ?
Les nouvelles ampoules sont économiques. Photo M3 Didier, 2014.
Les agents en sensibilisation. Photo M3 Didier, 2014.
Mais  cette campagne risque de ne pas produire des résultats attendus étant donné que la durée de ces ampoules parait bien plus courte que les ampoules de 100w. « Pour une semaine, explique un abonné de la SNEL, je viens d’utiliser 3 ampoules à incandescence alors que celles de 100w vont jusqu’à cinq mois, voire plus. » Ces ampoules dites économiques ne le sont alors que du point de vue consommation de l’électricité. Mais elles engagent bien plus de dépense. Encore que sur le marché, elles coûtent trois ou quatre fois plus que celles de 100w achetables à 300 ou 400 FDC.
Elles se détruisent assez rapidement, peut-être parce que la SNEL continue à pousser la tentions utiles pour les 100w, a expliqué un électricien sans être précis si c’est bien celle-là la vraie raison.