QUAND LES AVOCATS CRIENT DEMOCRATIE AU SEIN DE L’ORDRE


Les avocats de Lubumbashi au gouvernorat. Photo M3 Didier, 2014.
Me. YAV KATCHUNG, porte-parole des avocats. Photo M3 Didier, 2014.
Les avocats du barreau de Lubumbashi ont décidé ce lundi de monter au créneau. Le bâtonnier national de leur ordre inquiète de plus en plus. Il procéderait depuis un temps, à des prises des décisions qui choquent et s’éloignent de la voie démocratique. Ses pairs de  Lubumbashi veulent plus de démocratie. Ils ont déposé leur mémorandum au gouverneur du Katanga.
Parcourir à pied près d’un kilomètre qui sépare la maison du barreau de Lubumbashi du gouvernorat de province, c’était le plus simple à faire pour les avocats. Conduits par Jean-Claude MUYAMBO et John KALALA, bâtonniers honoraires, ils ont été reçus par Moïse KATUMBI, gouverneur du Katanga. « Quand nous constatons que les avocats sont insécurisés par leurs pairs, explique Me YAV KATCHUNG, ça pose problème. Voilà la cause de cette pétition (…) l’objectif de cette pétition, c’est faire en sorte que la justice règne au sein du barreau. » 
Visiblement, le fonds du problème qui oppose ces avocats au bâtonnier national n’est pas dit. Sans doute au nom de la cohésion de l’ordre. Mais c’est expressif d’un malaise sérieux vécu au sein de la corporation des avocats. 

video