ECHEC DU FC St ELOI LUPOPO : DES TETES COMMENCENT DEJA A TOMBER

Joueurs de St Eloi Lupopo. Source: www.lecongolais.cd
L’échec du Saint Eloi LUPOPO à la dernière coupe du Congo reste encore à ce jour mal digéré parmi les bleus-et-verts. Deux semaines après la fin du championnat, les langues se délient, la crise enfle… et déjà, une première tête tombe : Toussaint PUNZI, vice-président de l’équipe depuis plus d’une année. Il est accusé de haute trahison.
Dans une lettre lue par le chargé de communication de St Eloi LUPOPO, Donat MULONGOY, ce lundi 9 juin au cours d’un point de presse tenu à Lubumbashi, le comité accuse Toussaint de « Haute trahison » au cours du match de finale de la Coupe de champion disputé et perdu face à MK de Kinshasa, au stade Tata Raphaël par 1-0 but. Il y a eu aussi, rapporte-t-on, des injures à l’endroit de certains dirigeants.
Sabotage ou opacité financière ?
Ces deux mots ne signifient rien du tout pour plusieurs : « haute trahison ». Interrogés sur Kyondo télévision le mardi dernier au cours du Journal de 13 heures pour expliquer ce qui s’est réellement passé, Donat MULONGOY s’est contenté simplement de dire qu’il y a des choses qu’il ne peut pas dire dans les médias. Mais certaines sources estiment que Toussaint aurait conspiré avec des joueurs pour ne pas suffisamment s’engager dans le match face à MK, pariant ainsi sur l’échec de l’équipe. Un acte de « sabotage » que le comité entend sanctionner.
Un péril en la demeure
Logo de FC St Eloi LUPOPO
La crise est née, décidément ! L’équipe est divisée. De son côté, Toussaint PUNZI qui se trouve soutenu par une partie des supporters, nie toutes les accusations portées contre lui et accuse pour sa part, le comité d’opacité financière. Il serait, d’après certains témoignages, « monsieur la transparence ». Devant certains membres du comité, il gênerait et empêcherait certaines magouilles dont les détournements des fonds. Rien de tout cela n’est prouvé, comme d’ailleurs du côté du comité de l’équipe.
LUPOPO se trouve, une fois de plus, miné par des querelles internes. Dans l’espace de trois ans, depuis le départ de Faustin BOKONDA qui a dirigé l’équipe avant l’arrivée de l’équipe de VICBO KASONGO, l’équipe traverse des crises multiples. La dernière étant celle qui opposé le président Vicbo KASONGO à son vice-président Toussaint avant de revenir aux bons sentiments, sous les auspices des anciens de l’équipe. Il y a aussi les rapports pas souvent détendus entre LUPOPO et son rival katangais MAZEMBE, source des frictions ; Lupopo accusant les dirigeants de Mazembe d’entretenir la division au sein de l’équipe et d’être à la base de sa mauvaise posture.

Cette fois, la crise est consommée, puisque Toussaint PUNZI vient d’être suspendu, frappé d’interdiction de représenter l’équipe et de parler en son nom dans les médias. Cela, en attendant les décisions qui seront prises ce mardi même.