RDC : LES KABILISTES MOBUTISTES PIEGENT LA DEMOCRATIE


Le mobutisme n’est pas mort, il est toujours là. Malgré le temps qui a passé sous le pont, il a survécu grâce aux mobutistes qui désormais sont en passe de piéger la démocratie, et en passant, le président qu’ils prétendent soutenir. Au lieu d’aider  Joseph Kabila à réaliser sa politique, ils se battent pour qu’en obtenant un temps relativement long, ils puissent réaliser leurs plans : s’enrichir.
Il le voulait une philosophie, une révolution morale, politique et citoyenne au service de la construction d’une nation dans la paix, l’honneur et la grandeur. Malheureusement, c’est Mobutu que les faucons du pouvoir et du chef qu’ils ont transformé. Et le mobutisme ainsi était-il devenu, comme on le sait aujourd’hui, synonyme d’un pouvoir égoïste où la recherche du pouvoir pour le pouvoir ne s’arrête ni devant la loi, l’honneur, ni la grogne du peuple.
Mobutistes Kabilistes
La bonne volonté Joseph KABILA n’a pas suffi aux barons de l’ancien régime. Bonne volonté, puisque de 97 à 2001, ils ont été exclus par Laurent-Désiré KABILA, le tombeur du Roi du Zaïre. Il les trouvait, à juste titre j’ose croire, collabos ! Mais J. KABILA lui, j’espère voulant reconstruire avec tous, a fait confiance à certains d’entre ces mobutistes. Ils ont fait le mobutisme à leur image. Non repentis, c’est aussi à leur image qu’ils transforment la politique de Joseph KABILA. Les voilà prêts à rééditer leurs actes.
Joseph KABILA a sauvé le pays de la disparition
On ne saura jamais oublier que c’est avec une ouverture rare parmi les dirigeants africains que KABILA a accepté de gérer la RDC avec ses adversaires (1 + 4) ; le résultat a été le sauvetage du pays qui commençait à se disloquer. C’est avec lui encore que les premières élections estimées démocratiques ont été organisées dans ce pays. Malheureusement, jusqu’ici, le président semble se battre seul, ou du moins, avec une petite équipe qui a souci de rester sur cette lancée honorable. Et les autres ? Course au pouvoir : que l’on considère la majorité ou l’opposition. Les mobutistes et les kabilistes mobutistes restent les mêmes : mobutistes !
Mobutistes non repentis
Comme en 90-97, ils ont pourri la situation, opposants et royalistes. Alors que Joseph KABILA a besoin de cohésion et que la RDC veut paix, progrès socioéconomique et démocratique, les voilà se battre pour le pouvoir. Un pouvoir long à leur guise. De 65 à 97, certains étaient là et sont là encore après ! Ils ne manquent pas d’invention. Si J. KABILA n’a pas sorti un nouveau gouvernement depuis la fin des concertations nationales, cela traduit sa peine à ménager ce qu’autrefois Laurent-Désiré KABILA appelait « un conglomérat d’aventuriers ».
Les mobutistes ne se sont pas repentis!
Seulement, ici, ces aventuriers ne veulent ni servir KABILA ni son peuple. Ils visent ce qui leur revient. Voilà comment peut se comprendre que certains s’obstinent à vouloir que J. KABILA révise la constitution pour rester encore longtemps au pouvoir. Les kabilistes mobutistes ne sont que mobutistes non repentis.