Pasteur Paul-Joseph MUKUNGUBILA : Le "Libérateur du Congo"?

Pasteur Paul-Joseph MUKUNKUBILA
Paul-Joseph MUKUNGUBILA Mutombo, regard sérieux, défiant, évitant l’œil de l’appareil photographique, sur la cette photo ci-contre, la principale qui défile sur la toile ; image posée sur un fond bleu, drapeau de la RDC, et sur son blue-jean, sa chemise, il porte une bannière de la RDC : bande rouge bordée de jaune. Des choix aucunement anodins.
Il serait né en 1947, le 27 décembre, comme on peut le lire sur son site internet. Il est fondateur de l’Eglise du Seigneur Jésus-Christ, implantée notamment à Kinshasa et au Katanga d’où il est originaire. Illuminé, Mukungubila est presque vénéré par ses fidèles. Il est le prophète, le dernier messager de Dieu après Jésus-Christ, et marié à plusieurs femmes (12 ?).
Pasteur Paul-Joseph MUKUNKUBILA
Ses messages religieux et déclarations sont confondus à des prises de position et des idées politiques. Ainsi, comme candidat à l’élection présidentielle de 2006 qu’il a vu Joseph KABILA remporter, on pouvait lire sur son affiche de campagne : « C’est la justice Qui sort de sa bouche. Sa mission : proclamer le jour de la vengeance selon Esaïe 61, 1-2. » Et ceci aussi : « Le choix de Dieu, le candidat unique de l’Eternel dans la terre de prédilection, la RD Congo. »
Dans une « lettre ouverte » disponible sur son site Internet,
il s’insurge contre la gestion du pays, le bradage et le pillage des richesses minières du pays par le Rwanda, notamment. Et dans son communiqué de presse fortement commenté par de congolais publié le 31 décembre sur son compte Facebook, il dit rétablir la vérité : c’est lui qui a été attaqué et non le contraire. Il s’en prend aussi à Joseph KABILA qu’il dit étranger qu’il ne peut plus tolérer, laisser à la tête du pays.
Bannière du site internet du pasteur MUKUNKUBILA
A travers les attaques synchronisées ou quasi-simultanées de Kinshasa, Lubumbashi, Kolwezi, Kindu et Kisangani, le 30 décembre dernier, il entendait « libérer le peuple congolais de l’esclavage rwandais », peut-on lire sur le site internet www.bbc.co.uk. Selon ce médias, Mukunkubila aurait revendiqué ces attaques.

Une photo du pasteur
Sa résidence de Lubumbashi a été dévastée ce lundi. Et lui-même serait hors du pays. Plusieurs analystes le trouvent incapable d’organiser seul ces événements. Il aurait derrière lui, de hautes personnalités politiques de sa province, le Katanga, derrière lui. Et le fait déclencheur de cette action, probablement de protestation, viendrait du fait que Joseph KABILA qu’il n’apprécie guère, a confirmé Charles BISENGIMANA inspecteur général de la Police, en lieu et place de John NUMBI, suspendu à la suite de l’assassinat de Floribert TSHEBEYA que l’ONG de défense des Droits de l’Homme la Voix des sans Voix, attribue à Joseph KABILA dont John NUMBI a perdu son poste.