MOBUTU SESE SEKO ET KAPEND CHOMBE AU SECOURS DE LA COHESION NATIONALE EN RDC

Mobutu Sese SEKO, ex pdt RDC
Chombe, 1er min. RDC, Pdt. du Katanga
C’est une annonce de Joseph KABILA à la quête de cohésion nationale dans son discours de mercredi dernier : Rapatrier les dépouilles de Mobutu Sese Seko, le Maréchal du Zaïre et président Fondateur du MPR ; et Moïse KAPEND CHOMBE, premier ministre sous Mobutu, après une crise de sécession du Katanga dont il a été le maître. Pourquoi réveiller ces morts, ces personnages pour le moins controversés (du moins de l’avis des gens au pouvoir) ? Kabila, voudrait-il attirer ou leur ressembler ?
Obsèques de Mobutu, à Rabat
La raison est simple : Kabila veut la cohésion, une cohésion interne, nationale. Pour quelle fin ? On ne saurait guère le dire avec exactitude. Supputons un peu :
la tombe de Mobutu
Une cohésion alors que brûle le pays, c’est indispensable. Mais si l’on observe l’image des gens mis à l’avant-plan, Mobutu et Chombe, il y a à boire et à manger. D’abord Mobutu. Dans une situation de crise qui dure voici vingt ans, il est l’image d’une grandeur perdue, d’un honneur sans lequel les ex zaïrois, aujourd’hui, ont larmes aux yeux… Kanyabayonga, Rutshuru, Goma, M23, CNDP, Bakata Katanga, Enyele, Rwanda, Ouganda, Angola, Brazzaville, … toute cette marmaille d’aventuriers fâche ceux qui ont goûté aux déciles de WAZABANGA ! Ouf, c’est de l’histoire. Et de cette histoire, on retiendra que malgré tout, cet homme est resté l’image de l’unité nationale et de l’autorité de l’Etat.
La tombe de Moïse Chombe, en Belgique
Dommage qu’à cette idée glorieuse colle l’odeur d’une dictature bestiale. Bon, chacun a ses pêchés. Si on regarde ces derniers, on aurait raison de craindre qu’un président en exercice, en ce temps de grandes tribulations, s’inspirer d’un Mobutu, c’est dire qu’il l’attire. Or, Mobutu l’unitariste ne peut pas se départir du Mobutisme.
Même chose pour un KAPEND CHOMBE Moïse dont le nom a tendance à appeler tout de suite les premières heures de l’histoire de l’indépendance de la RDC. Une indépendance suivie, à cause des dissensions internes, des velléités sécessionnistes dont le Katanga de CHOMBE est le plus en vue.
Joseph Kabila, Pdt. RDC
Il faut le dire, il n’y a pas de Mobutu, dont d’ailleurs je suis fier pour ce qu’il y a de louable tout comme CHOMBE, sans crainte de dictature ; tout comme il n’y a pas non plus de CHOMBE sans un Katanga indépendant. Ces deux figures réunies dans l’esprit de cohésion nationale, ce n’est qu’un potpourri qui n’exclue pas de porter aussi le bien. Ai-je dit quelque chose ?