CONSERVATION ET CONDITIONNEMENT DES ALIMENTS : Promouvoir l’industrie agroalimentaire à Lubumbashi

Kikanda amélioré par le centre CRAA, Lubumbashi
Le Kikanda conditionné et conservable mis au point par le CRAA
La deuxième  édition de l’exposition  agricole  et de l’élevage, organisée  au village Poleni au Golf Tshamalale, dans la périphérie sud de la ville de Lubumbashi, a laissé entrevoir de nouvelles perspectives pour l’essor économique de la province  du Katanga. On pouvait, y voir effet : des  produits vétérinaires, des lapins, de la volaille, les apiculteurs, les cultivateurs (chou pommé, chou de Chine, oignons, carottes, etc.).
Kikanda traditionnel
Le Kikanda traditionnel
Kikanda conservable, Lubumbashi
Le Kikanda en saucisse 
Étaient aussi exposés : les produits phyto-thérapeutiques, les semences agricoles génétiquement améliorées, le service de contrôle de qualité des produits agricoles et  animaux de la province. Mais, la révélation de l’année a été  le Kikanda, une spécialité  katangaise. Cet aliment traditionnel, à prédominance des populations du sud du Katanga dont l’élément de base est une  plante sauvage, de la savane (boisée,  herbeuse parfois) a  été conditionné avec succès par le CRAA. Le Kikanda est  une pâte consommée au pain, seule, parfois au bukari (bugali). La durée de  conservation est, jusqu’ici, de 21 jours.  Mais  on pourrait encore le conserver plus longtemps à l’issue des recherches qui se  poursuivent au CRAA.

Katanga-RDCPour l’organisatrice de cette  exposition, l’entreprise pharmaceutique PHARTECH, il s’agit, à travers cet événement, de présenter aux consommateurs, les réalisations de la  population, et présenter et  encourager l’initiative privée. Pour Irène ISSOUMO, DG  PHARTECH,  il y a un lien entre pharmacie  et  aliments agricoles d’autant plus que les plantes sont à la base de plusieurs médicaments. En plus, lorsqu’on consomme équilibré, riche et bio, c’est la santé que l’on promeut, a ajouté  Didier MANZO, employé de la même entreprise.

secteur d'avenir au Katnaga-RDCAu-delà de la découverte des  potentialités agricoles et animales de la province du Katanga, cette exposition se voulait surtout un appel au pouvoir et aux privés, pour un soutien à un secteur  porteur de croissance économique et sociale. Au Katanga,  l’industrie agroalimentaire ne bénéficie pas d’attention conséquente qui pourrait promouvoir le secteur de transformation et de conditionnement de divers produits susceptibles d’être mis sur le marché.


secteur d'avenir au Katnaga-RDC

Le secteur  de  transformation  et de conditionnement de produits agricoles  et de l’élevage, permet d’assurer la présence sur le marché des  produits  saisonniers. Quoi qu’on  en dise, l’agriculture reste un secteur clé du développement du Katanga par rapport aux mines  considérées comme des richesses épuisables.