La CPI favorise l'impunité


La CPI favorise l’impunité en Afrique, particulièrement en RDC. Je ne trouve pas de rapport entre la commission des crimes sur le territoire congolais (RDC), et une expiation des peines à la prétendue CPI. Il faut dire, en effet, qu’une peine purgée en Occident où les prisons sont des endroits de repos, des Droits humains, bref, de tout sauf  la peine, est loin de décourager les seigneurs de guerre africains. Il faut visiter nos prisons  en RDC : on y mange rarement bien, on y dort debout ou assis, rarement étendu sur des lits. Les malades meurent des maladies, de faim, de soucis, parce qu’ils ne peuvent être régulièrement visités par leurs proches… 

Or en occident, la tendance actuelle voudrait même que les prisons et détentions pénales diminuent, ou soient extirpées du territoire. Je me rappelle, histoire récente, que Charles Taylor a même fait un enfant alors qu’il est en prison à la Haye. Quel confort, mais aussi  quelle liberté en prison à la Haye ! En plus, les détenus ont accès à la télévision, à internet probablement, mangent très bien, et des médecins suivent de plus près leur santé… Ouf, quel confort pour les criminels que l’on voudrait « punir » pour des « exactions », des tueries, des « VIOLS » odieux des femmes, d’assassinats, de massacres et génocides… !
NON, je ne crois pas que cette prison soit le lieu indiqué pour ces petits fils d’Hitler qui déciment la RDC et l’Afrique. Non, Bosco Ntaganda et ses paires n’ont pas droit, je crois bien,  à cette impunité. Ils ont commis des infractions graves en Afrique, la purgation des peines proportionnelle imposable à ces« GRANDS HUMAINS », devrait trouver un sens auprès de leurs victimes.

S’il vous plaît, si vous voulez aider l’Afrique, que l’on arrête cette farce : la CPI. La  prison pour Ntaganda, Taylor,Gbagbo (s’il est réellement fautif !), et leurs paires est en Afrique. Qu’ils viennent visiter les prisons qu’ils ont construites, le lieu où ils ont envoyés ceux qui ont été fautifs pour s’être opposés à leurs idées… Car au finish, on peut tout faire, tuer, violer, voler… et se rendre à la CPI pour se reposer dans des chambres climatisées, avec fenêtre ouverte sur le monde, pour se moquer de ses victimes et de ses accusateurs.
Ne fût-ce qu’à titre pédagogique, souffrir sous l’œil et la barbe de ses victimes, soulage biens les cœurs des victimes que leur apporter le sang de leurs bourreaux. Oui, cela vaut mieux que des discours apathiques embellis d’humanisme et de dons.
Notre monde est nul, voyou, impitoyable sur cette question!